dimanche 15 octobre 2017

Gourmandise littéraire : La tarte à la mélasse d'Harry Potter.



  La saga Harry Potter est parsemée de nombreuses références culinaires. Plus que parsemée, d'ailleurs :  J.K.Rowling a volontairement semé à la poignée les détails gastronomiques, une envie qu'elle avait depuis sa lecture, toute petite, de The little White Horse (que l'on peut lire aujourd'hui réédité sous le titre Le secret de Moonacre), un roman fantastique dans lequel les descriptions des grandes tablées étaient particulièrement nombreuses! Dans Harry Potter, outre les friandises propres à l'univers des sorciers inventées par J.K.Rowling, on trouve également de nombreux plats typiquement anglais ou des recettes adaptées du Moyen-Age britannique.

  La tarte à la mélasse, régulièrement servie à Poudlard, est le dessert favori de Harry. D'ailleurs, le filtre d'amour Amortentia, qui a une odeur propre à chacun, a justement pour lui le parfum de la tarte à la mélasse!


" Lorsque tout le monde se fut bien rempli l'estomac, ce qui restait dans les plats disparut peu à peu et la vaisselle redevint étincelante de propreté. Ce fut alors le moment du dessert : crèmes glacées à tous les parfums possibles, tartes aux pommes, éclairs au chocolat, beignets, babas, fraises, gâteau de riz.
  Harry se servit. Tandis qu'il prenait un morceau de tarte à la mélasse, les autres se mirent à parler de leurs familles..."

Harry Potter à l'école des sorciers (Harry Potter and the philosopher's stone), J.K.Rowling, éditions Gallimard Jeunesse, 1998.

  La tarte à la mélasse, donc, plat typiquement britannique? Oui... et non. Comme toutes les recettes anciennes, les origines sont souvent incertaines. La mélasse ou plus exactement mélasse noire (black treacle) viendrait du latin melaces signifiant miel, ou du grec melas signifiant ... noir! Cette pâte épaisse est extraite du raffinage du sucre de la betterave ou de la canne à sucre et entre dans la fabrication de desserts, dont la fameuse tarte à la mélasse. Si on en trouve en effet trace dans la gastronomie anglaise ancestrale sous forme de tarte - Treacle Tart - qu'on peut également croiser en Amérique, où elle vient des premières recettes des sociétés hamish - on l'appelle alors shloofly pie. Mais celle évoquée maintes fois par J.K.Rowling est sans conteste l'interprétation anglaise qui, surprise, ne contient pas toujours de mélasse! En effet, selon les évolutions de la recette, elle se compose principalement de golden syrup, qui reste quand même le sirop de sucre partiellement inverti de la betterave ou de la canne à sucre dont on tire aussi la fameuse mélasse. Rassurons les esprits embrouillés ou méticuleux, la majorité des recettes contient malgré tout une petite quantité de mélasse noire, comme dans celle proposée ci-dessous.



Ingrédients (pour 4 à 5 personnes):

- Une pâte brisée maison ou du commerce,
- un œuf,
- le zeste d'un citron vert,
- 60 ml de lait,
- 150 g de golden syrup (environ 5 cuillères à soupe),
- une cuillère à soupe de mélasse noire,
- la mie de pain émiettée de quatre tranches de pain de mie ou d'un tiers de baquette,
- Une pincée de sel.

A vos chaudrons!

- Faire chauffer au micro-onde le golden syrup et la mélasse mélangés dans un récipient pour fluidifier leur texture.
- A part, mélanger l’œuf, le zeste de citron, le sel et le lait. Y verser le mélange mélasse/golden syrup.
- Émietter la mie de pain et l'ajouter au mélange, puis remuez jusqu'à obtention d'un mélange homogène. Réserver.
- Foncer un plat à tarte de 20cm de diamètre de pâte, piquer le fond à l'aide d'une fourchette puis y versez le mélange préalablement préparé.
- Mettre dans un four préchauffé à 180/190°C pour 35 minutes.
- Laisser refroidir avant de déguster.


Laissez-vous envouter par la magie de sa saveur légèrement réglissée...


7 commentaires:

  1. en tout cas comme la tarte au sucre quebecoise...cela doit etre ecoeurant mais si bon....a manger avec moderation....;)

    RépondreSupprimer
  2. Eh bien moi qui ne suis pas bec sucré j'ai été agréablement surpris! Je craignais gouter à quelque chose d'aussi horriblement sucré que l'est pour moi la tarte aux pralines et franchement, c'est loin d'être aussi écœurant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui mais avec une bouteille d'eau pas loin...lol

      Supprimer
  3. Je crois bien que je vais la programmer pour la fin du mois ! si tu dis que ce n'est pas trop sucré...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand c'est trop sucré, j'ai direct mal aux dents rien qu'en mâchant... Ce ne fut pas le cas ici ;)

      Supprimer
  4. Très belle mise en scène, comme d'habitude, bravo Pedro pour cette belle tarte ensorcelée ! :-)

    RépondreSupprimer